HELLO DAD

En janvier 2014, alors que j’avais 33 ans, mon père est décédé d’un cancer à l’âge de 60 ans. Six mois se sont écoulés entre l’annonce de sa maladie et sa mort.Suite à ce pénible évènement, j’ai ressenti un besoin viscéral de sentir la Nature dans sa forme brute et sauvage pour me souvenir et célébrer les petites poussières que nous sommes dans une immensité fabuleuse. Photos en Islande

En août de la même année, je suis donc partie en Islande pour une période de deux semaines avec un sac de randonnée contenant l’essentiel et une tente tunnel. Deux amis ont souhaité m’accompagner. Nous avons arpenté la route circulaire de l’île et avons fait quelques détours hors des chemins battus.

Tout au long du périple, avec un coup de pouce de leur part, j’ai réalisé une série de photos illustrées d’un panneau sur lequel j’avais inscrit « Hello Dad ». Une façon de remercier mon papa et aussi de prendre note que l’un des remparts entre la mort et moi s’en est allé. Par choix, il n’y a pas de volonté trop esthétique mais plutôt un refus d’images trop léchées. Certaines sont un peu maladroites, d’autres très mises en scène. Le grain est digne d’un simple cliché touristique. Ne sommes-nous pas les touristes de nos vies ?

Ce voyage s’est avéré salvateur et m’a ouvert de nouveaux horizons. Aussi une manière de continuer mon propre chemin. Je suis retournée plusieurs fois dans ce magnifique pays et quelques liens s’y sont dessinés. J’ai vécu un coup de foudre avec les volcans. J’ai approché les bases d’une langue et d’une culture que je continue d’approfondir. Enfin, ma conscience sur les effets du tourisme de masse s’est déployée. Photos en Islande

Si d’une façon ou une autre, ce projet de 33 photos vous touche, vous pouvez faire un don à la Ligue Suisse Contre le Cancer. Merci à vous.

 

Date: