Photos à L’Allondon:

L’humain a-t-il besoin de courage pour vivre en symbiose mutualiste avec son environnement ?

Série de dix photos réalisées sur les rives de l’Allondon, rivière très appréciée des Genevois-e-s. Son lit est resté sauvage. A ses côtés se tient une réserve avec des étangs qui accueillent de nombreuses espèces. Des oiseaux, migrateurs ou non, aiment s’y retrouver et y nicher. Je nourri un lien particulier avec cet endroit proche des lieux de mon enfance. Les chants d’oiseaux combinés aux sons de l’eau sur les galets m’ont toujours émue et apaisée. Seul bémol en ce lieu: le survol des oiseaux de fer — les avions — qui quittent ou rejoignent l’aéroport de Cointrin. Ce contraste prend de l’ampleur pour moi, à mesure qu’augmentent les alertes que nous envoie le climat. J’aime tant voler, voir la terre depuis le ciel et repérer l’Allondon depuis le hublot lors des décollages et des atterrissages. Allondon photo

Alors, suis-je assez courageuse pour cesser de prendre l’avion tant que ce moyen de transport n’est pas mieux pensé ?

Armée de deux drapeaux réalisés au cyanotype pour l’exposition ORGANES, orchestrée par l’association PBK9, je me suis rendue sur les lieux. Le site m’a guidée pour choisir les endroits où effectuer les clichés autour des méandres de l’Allondon. Finalement, c’est le pouls de la rivière et le flux de la brise dans les cimes des peupliers qui ont guidé mes pas. 

Cette série de photographies à été exposée à l’espace Démart à Lausanne en septembre 2019.

Allondon photo

Date: